23333   "Des cornichons au chocolat" est un roman écrit par Philippe Labro,qui est journaliste et écrivain français ayant publi une quinzaine d' ouvrages.En 1983,ce roman est paru pour la première fois en France et a obtenu un succès immense aux éditions.Ce livre raconte une histoire sur une petite fille de treize ans nommée Stéphanie et son chat confident qui s'appelle Garfunkel,celle-là a noté toutes ses ides extraordinaires sur son carnet parmi lesquelles la mésentente de ses parents, son goût discutable pour les sandwiches aux cornichons et au chocolat et une vision dérangeante sur les adultes.
   Il faut savoir qu'au départ, il a publi ce livre sous un pseudonyme:Stéphanie, au début,presque tout le monde pensait que l'auteur était une petite fille,de nombreuses fillettes ont lui écrit des lettres pour "la" remercier.Plus de 20 ans après la parution du livre,une foule de lectrices s'est identifiée à cette jeune fille pendant des années,Philippe Labro a annoncé pour la première fois que c’était lui le seul et l’unique auteur du livre, que Stéphanie n’a jamais existé.
   Stéphanie, en tant qu'unique enfant de sa famille, devrait être choyée à l'excès par ses parents comme la plupart des enfants chinois de nos jours, cependant elle vive ainsi qu'une orpheline,personne ne la prend à cœur.Sa mère s'habille toujours comme une minette ridicule,son père,"si la mode c'était de mettre des plumes sur la tête, il le ferait.J'ai jamais vu des gens qui sont autant à la mode," a t-elle décrit sur son carnet. La seule chose les intéresse c'est de frimer entre aux et de dire du mal les uns des autre et de parler d'argent.Son chat confident, Garfunkel est la seule raison pour laquelle elle rentre régulièrement à la maison.Ce qu'il y a de génial avec les chats,c'est qu'ils vous demandent rien et il suffit de lui changer son sable une fois par jour.Noyée dans la solitude, elle a décidé de faire une fugue un jour et afin de ne pas affoler tout le monde, elle s'est levée trop tôt pour repartir chez elle le lendemain, mais ses parents étaient trop fâchés de savoir la petite fugue de sa fille,sa mère l'a giflée deux fois et elle s'est retrouvée dans les bras de son père ,qui lui en a mis trois."Il y a combien de larmes dans un corps?Un jour, j'ai essayé de ne pas m'arrêter de pleurer pour voir si je pourrais épuiser mes larmes, une bonne fois pour toutes," a t-elle dit.
   Sa seule obsession au lycée, c'est qu'elle n'a pas encore ses règles comme d'autres filles de son âge.Elle pensait que cela serait sidéral et qu'elle serait enfin une femme,tout allait changer dès ce moment-là.La puberté est toujours pleine de mystère et on prétend que c'est parce que l'on est en train de grandir.Stéphanie prend le lycée pour une ferme, elle n'a aucun ami à la ferme, jusqu'à la présence de Pablo,c'est un garçon comme elle, il n' y avait jamais personne chez lui à l'heure du repas après les cours, et le pire, c'est qu'il a encore un frère paralysé à s'occuper.On a des hauts et des bas de même qu'au yoyo, on demande un ami sincère et pareille à nous pour partager les joies et les peines, même les rêves, surtout quand elle a envie d'être une fermière aux États-Unis à l'avenir non la star sur la scène, mais presque tous ses camarades de classe s'en moquent.
   "Des cornichons au chocolat", j'ai un très bon souvenir de ce livre,,lors du séjour à pékin, je l'ai trouvé au centre culturel de France , en dedans une grande librairie nommée L'ARBRE DU VOYAGEUR qui vend des livres,des magazines,des journaux en français.Le style d'écriture de Philippe Labro est spécial et intéressant , parfois simplement quelques mots me font plaisir , par exemple , "Jamais accepter qu'un garçon vous prenne par la main et qu'il vous embrasse, sauf si on l'aime de manière absolument indiscutable et universelle." En tant qu'auteur, le plus difficile , c'est la créativité des idées et la personnalisation de la langue, c'est pourquoi j'aime tellement cet auteur et son roman "Des cornichons au chocolat",celui-ci est un document sans précédent, authentique parce que non tronqué, sur le monde de l'adolescence.Ses émotions, ses humeurs, ses rires et ses chagrins m'ont vraiment touché.Je vous propose de le lire.