thumbEn Chine, on ne touche pas à l'image des hommes politiques. Pourtant, un comédien de 42 ans joue à guichet fermé à Shanghai en se moquant des caciques du parti, de l’intouchable Mao à Wen Jiabao...et sans être inquiété.Mao est un poète romantique à tendance excentrique. Deng Xiaoping est un fumeur à la chaine, fan de bridge qui exerçat le pouvoir d’une revers de poignet dédaigneux. Jiang Zemin est un homme corpulent qui essaya désespérement de ne pas provoquer ses amis étrangers. Bienvenue dans l’univers comique de la star montante du stand-up à Shanghai, Zhou Libo.

Ancien acteur de séries chinoises, Zhou Libo s’est tourné vers la comédie il y a sept ans et a véritablement commencé à se faire connaître l’année dernière. Son spectacle “ Xiao Kan San Shi Nian” "A laughable talk over the past 30 years" a rennontré un immense succès à Shanghai malgré le premier prix élévé des billets à 380 yuans (environs 35 euros). Durant plus de deux heures et demie, Zhou Libo seul sur scène, alterne l’utilisation du mandarin, du dialecte de Shanghai, et de quelques mots d’anglais pour faire rire les spectacteurs sur les changements drastiques qu’a connus Shanghai ces trente dernières années.

Zhou Libo se désigne lui-même comme un “comédien de stand-up de style Shanghaien” se différenciant ainsi des “Xianggshen”, les traditionnels duo comiques. "La différence entre le dramatique-comique traditionnel et le stand-up de Shanghai, c’est que le dernier ne vise pas que l’humour mais il embrasse également la culture de Shanghai explique Zhou Libo dans le China Daily. Mon travail se concentre sur les évènements d’aujourd’hui. Bien qu’il y ait des souvenirs du passé, j’essaie toujours de les relier avec ce qui se passe dans la société actuelle".pics_ximendin_1241434201

La spécificité de Zhou Libo c’est aussi d’avoir su capter les temps forts dans les carrières des hommes politiques chinois et de les tourner en dérision. Concernant Mao par exemple, Zhou reprend son discours du 1er octobre mais en imitant la voix telle qu’était qu’elle diffusée par les radio de mauvaises qualité à l’époque. Mais ce qui provoque l’hilarité générale pendant le spectacle c’est l’imitation de Jiang Zemin lors des inondations de 1998. Zhou Libo représente l’ancien président bedonnant et forçant son étrange façon de parler. Autre homme politique vivant à être chahuté par le trublion de Shanghais, Wen Jiabao. Zhou Libo reprend sa célèbre phrase déclaré à nombreuses reprises. "2008 sera l'année la plus difficile pour la Chine".

Se moquer et rire des hommes politiques en public, c'est une nouveauté pour les spectateurs chinois. Il y a trente ans, l'humour de Zhou Libo aurait pu le conduite en prison. Même si les temps ont changé, le comédien est conscient qu'il oue un subtile numéro d'équilibriste. A la fin de l'un de ses sketche, il s'amuse en disant que s'il continue comme cela il va finir derrière les barreaux et de conclure: "Mais pas seulement moi, vous aussi qui me regardez, vous allez devoir écrire votre auto-critique. Le trublion de Shanghai n'a pas fini de faire parler de lui et peut-être de susciter de nouvelles vocations.

http://www.radio86.fr/